Extincteurs

Pourquoi se doter d’extincteur ?

L’incendie est une combustion qui se développe de façon incontrôlé, dégageant de la chaleur, des fumées, des gaz polluants et toxiques. Il détruit tout sur son passage que ce soit les outils de travail, les emploies et parfois des vies. Les sinistres industriels ont de multiples causes : électriques, chimique, incidents sur la chaines de fabrication…. C’est pourquoi depuis 1913 la réglementation impose aux entreprises de prendre des mesures de prévention permettant: d’évacuer rapidement le personnel, d’éviter le déclenchement d’incendie,combattre dés le départ de feu. 

Comment choisir le bon extincteur?
Un extincteur est efficace seulement si il est adapté au feu qu’il doit combattre. Il existe 5 classes de feu :
– A : feux de matériaux plutôt de type organique -> utiliser que les extincteurs à eau en jet pulvérisé
– B : feu de liquide ou solide liquéfiable -> utiliser que les extincteurs à eau avec additif, soit mousse , poudre ou CO2,
– C : feux de Gaz ->utiliser que les extincteurs à poudre BC, soit ABC, polyvalente
– D : feux de métaux ->utiliser que les extincteurs à poudre spécifique ( graphite ,..)
– F : Feux liés aux auxiliaires de cuissons (huiles et graisses)-> utiliser que les extincteurs à eau avec additif en jet pulvérisé ou mousse.

Combien et ou doit-on placer l’extincteur?
– Il ne faut pas faire plus de 15 m pour trouver un extincteur.
– Ils doivent être répartis de façon uniforme dans le bâtiment
– Il faut qu’il soit indiqué, accessible et visible.

Comment assurer leur conformité?
– Tout les 3 mois , il faut s’assurer que l’extincteur est bien en lieu et place et que son état est conforme.
– Tout les 6 mois , une vérification « constructeur » plus poussée doit être effectuée : pressions, pesée…
– Tout les ans , une vérification doit être effectuée par un contrôleur certifié.
– Tout les 5 ou 10 ans, il doit être contrôlé par un organisme effectuant un passage à l’épreuve sous pression

Comment réduire le risque d’incendie en entreprise?
Lors de la conception des locaux, il faut ainsi :
– fractionner les bâtiments en unités distinctes avec des ouvrages séparatifs résistants au feu,
– isoler les locaux à risques des autres locaux,
– choisir les matériaux en fonction de leur comportement au feu
– concevoir des issues et dégagements dont le nombre et la dimension sont suffisants pour faciliter l’évacuation et l’accès des secours,
– mettre en place un désenfumage efficace.

Exemples de zones à risque d’incendie pouvant être isolés des autres locaux
– Stockage des produits finis
– Stockage de produits chimiques
– Stockage des bouteilles et réservoirs de gaz
– Chaufferie
– Bennes à déchets
– Local de charge de batteries

Lire la suite

Voici les 2 résultats